DSC 0513

A l’occasion de la 7ème édition de PROMOTE, Salon International pour la Promotion de l’Entreprise, qui se tient du 16 au 24 février 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé sous le Haut Patronage du Président de la République, le MINEFOP a tenu a être au rendez-vous de cet incontournable évènement de la promotion de l’image en compagnie de ses organismes sous-tutelle.

 

 

            Pour la 7ème fois, PROMOTE se tient au Cameroun par la volonté du Gouvernement avec Monsieur le Ministre du Commerce comme Mandant et un Mandataire en la personne de Pierre ZUMBACH, Président de la Fondation Internationale Inter-Progress. PROMOTE est un lieu qui attire à la fois les institutions publiques nationales et internationales, ainsi que les entreprises de la même envergure régulatrices de l’économie et pourvoyeuses d’emplois. De fait, c’est une manifestation qui permet aux différents exposants de se faire connaître, d’exposer leur savoir-faire et de promouvoir leur image. Il s’agit d’un instrument au service de l’entreprise dans toutes ses dimensions et un cadre propice à la conclusion de partenariats d’affaires fructueux, d’échanges d’expériences et de transfert de technologies dans le cadre de partenariats Nord-Sud et Sud-Sud. 

            Ainsi, pour cette édition, 22 (vingt-deux) départements ministériels sont représentés, parmi lesquels le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et ses organismes sous-tutelle. Ces ministères côtoient de nombreuses entreprises et stands d’ambassades. Au total, 900 espaces de stands d’exposition avec leur vitrine qui font partie des attractions visuelles et une bourse de l’emploi  où chercheurs et demandeurs d’emplois se rencontrent.

            Au stand du MINEFOP, l’on retrouve une équipe jeune et dynamique qui accueille et informe les nombreux usagers sur les missions de ce département ministériel, celles de ses organismes  sous tutelle (Fonds National de l’Emploi, Programme Intégré d’Appui aux Acteurs du Secteur Informel, Observatoire National de l’Emploi et de la Formation Professionnelle), des Centres de Formation Professionnelle d’Excellence (Sangmelima, Limbe et Douala) et COSUP, mais aussi sur les différentes structures publiques de formation professionnelle et leurs filières. Cette équipe a accueilli avec beaucoup de dynamisme la délégation conduite par Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement venue visiter les stands le mercredi 20 février 2019. C’était en compagnie des membres du Gouvernement parmi lesquels le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Monsieur Issa Tchiroma Bakary.

            Les animateurs du stand rappellent aux visiteurs que le Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle est chargé de l'élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière d'emploi, de formation et d'insertion professionnelles. A ce titre, il est chargé :

            Le discours des animateurs de cet espace est de faire connaître aux usagers que la formation professionnelle est l’antichambre de l’emploi et qu’une formation de qualité est le gage d’un emploi de qualité. Les visiteurs repartent avec des dépliants et autres outils d’informations.

            Au hall d’entrée du Palais des Congrès de Yaoundé, le stand du Fonds National de l’Emploi, organisme sous tutelle du MINEFOP est l’un des plus courus de cette édition. Créé par décret présidentiel le 27 avril 1990, le Fonds National de l’Emploi (FNE) est le service public d’emploi (SPE) et a pour mission la promotion de l’emploi. Cette mission se décline à travers les axes suivants :

            Le FNE est constitué d’un Conseil d’Administration d’une Direction Générale et de 16 Agences Régionales et Locales. A travers sa 10ème bourse de l’emploi qui va du 18 au 21 février 2019, cet organisme propose des offres d’emploi dans des domaines aussi divers que variés à l’instar de développeur java/androïd, technicien en imagerie médicale, Analyse et programmation, juristes, techniciens brûleurs et chaudières, ingénieur en système et réseau et bien d’autres. Le souhait étant de trouver ou de créer un emploi de qualité en adéquation avec une formation de qualité. Dans un Cameroun résolument engagé sur les rails de l’émergence, l’espoir est pour les chercheurs d’emplois est permis afin de vaincre le chômage,  ce « cancer social ».

Urbain Claude NLATE